Pot à plantes

On a colonisé Mars

Accessoire pour plantes

Chaque matière raconte une histoire, celle de son usage, des interactions tactiles, celle des époques et des cultures. C’est cette idée de la narration par la matière qui est le concept de départ d’AB design lab pour ce projet.
Nous nous sommes penchés sur les propriétés spécifiques du grès des Vosges.
Sa porosité naturelle permet d’absorber l’eau par capillarité. L’évènement déclencheur du projet est la lecture d’un article racontant la découverte d’eau dans les sous-sols de Mars, ajoutant un autre des éléments essentiel à la vie humaine dans la possible colonisation de l’espace.une planète ! La première étape après la longue traversée du vide, c’est la terra-formation des sols : le socle. Les deux coupes sont les modules de vie, les serres qui pourvoient les voyageurs en eau, air et nourriture. Le projet est uniquement composé de grès sculpté. Le socle creux, une fois rempli rempli d’eau, irrigue les deux coupes par capillarité. Cette propriété du matériau permet d’alimenter les plantes en eau de manière diffuse et continue, et de les garder dans un environnement humide pendant huit semaines.
Matériau emblématique de la culture régionale, le grès des Vosges évoque à lui seul histoire et tradition. Si on peut voir ça et là quelques utilisations contemporaines dans des aménagements urbains, cela se fait toujours dans une dimension patrimoniale. Pourtant, autour de ce matériau gravitent des forces vives : carrières, tailleurs, sculpteurs qui ont à cœur de le voir remis au goût du jour. C’est sur l’invitation de François Keller et de Violette Arbogast, sculpteurs et tailleurs de pierre, que les designers du collectif IDeE se sont penchés sur la question. Envisager le grès de façon intelligente et contemporaine, en se détachant de son image pittoresque et vernaculaire, c’est le défi qu’ont relevé les designers d’IDeE.
La dizaine de propositions, du mobilier urbain à l’accessoire de bureau, montre qu’il y a des pistes potentielles pour faire vivre ce matériau, au-delà des pierres de la Cathédrale. Ces collaborations entre les designers et les artisans mettent en lumière leurs savoir-faire : porter, de gré ou de force, un regard sensible et contemporain sur une partie des fondations de notre héritage culturel local, avec l’ambition de lui donner une place dans nos modes de vie d’aujourd’hui et de demain.
Rencontre entre les designers d’IDeE et les sculpteurs tailleurs de pierre Violette Arbogast et François Keller – De grès ou de force.
Réalisation – Violette Arbogast
Photo – Christophe Urbain
IDeE – designers Alsace